La fabuleuse histoire du Journal Tintin

Le jeudi 26 septembre 1946 est une date clé dans l’histoire de la bande dessinée. C’est celle de la sortie du premier numéro du journal Tintin. En moins de 48 heures, on s’arrache les soixante mille exemplaires de 12 pages, avec, en couverture, l’annonce de la nouvelle aventure de Tintin et Milou : Le Temple du Soleil. Le chef d’orchestre de ce projet s’appelle Raymond Leblanc. Il est alors âgé d’une trentaine d’années.

Lire plus

La Foire de Libramont, du 22/7 au 25/7

La Foire de Libramont, du 22/7 au 25/7

Comme chaque année, les éditions Weyrich et le magazine L’Esprit Jardin seront présents à la Foire de Libramont. Rendez-vous sur notre stand (hall 1, n°6) et découvrez nos nouveautés, ainsi qu’un large assortiment d’ouvrages spécialement sélectionnés pour vous.

Lire plus

Le cheval de trait sort des bois !

Vous l’avez sans doute lu dans la presse ou entendu à la radio, un nouvel appel à projets a été lancé par le ministre Collin pour développer l’utilisation du cheval de trait dans les communes rurales.

Lire plus

1914-1918 La Grande Guerre Henri CASTOR Weyrich Edition

Verdun, cent ans après…

Cette année est célébré l’anniversaire de la bataille de Verdun, l’un des affrontements les plus sanglants du XXe siècle, qui a vu s’opposer les Alliés et l’envahisseur allemand durant 300 jours et 300 nuits.

Lire plus

Simenon au cœur de « sa » Belgique

Georges Simenon, figure emblématique de la littérature policière et père du célèbre commissaire Maigret, fait aujourd’hui encore l’objet d’études et d’enquêtes menées par ses lecteurs les plus fidèles.

Lire plus

Jules Boulard revient en Ardenne

Après une belle carrière dans l’enseignement, Jules Boulard, licencié en philologie romane, se plaît ainsi à servir à la fois la langue française qu’il vénère et l’Ardenne qui l’inspire.

Lire plus

Un livre avec des clichés rares et d’une qualité exceptionnelle

Erwin Rommel a tôt fait son entrée dans la galerie des grands chefs de guerre. Ce Souabe impulsif, éduqué dans une vision militaire qui n’avait pas grand-chose à voir avec celle de la noblesse prussienne, avait compris que les conflits modernes passaient par la mobilisation totale des citoyens de tous rangs.

Lire plus