Et Weyrich inventa le mook historique belge – PUB

Une belle reconnaissance de 1944 dans PUB, le 18 février dernier.

“Le terrain est une source qui ne ment jamais!” Le ton est donné. Depuis quelques années, le slow journalisme fait entendre sa voix. Ses ingrédients: un travail en profondeur conjugué à la cueillette de témoignages sur le terrain. C’est ce qui caractérise les mooks, ces espèces de magazines qui, de loin, ressemblent à des livres, ou l’inverse… 1944 | Bastogne, à la veille du choc applique cette règle à cette bataille qui est entrée dans l’histoire. Ce premier numéro d’une série de mooks est consacré au sacrifice des hommes qui ont sauvé la ville. Ils se sont fait hacher sur place, dans leurs trous de fusiliers, sur les chemins qui mènent à Bastogne. Sans eux, cet endroit stratégique serait tombé aux mains des Allemands avant que la 101st Airborne Division n’ait eu le temps de se déployer.

1944 Bastogne à la veille du choc est épais de 210 pages , comme on dit, richement illustrées. Il offre un nouveau regard sur le conflit, nourrit par des témoignages, des anecdotes, des documents inédits… Aux pages de papier s’ajoute un site Mook 1944 qui offre une dimension interactive à l’ouvrage. On y trouve des contenus additionnels, écrits, audio, video… et aussi des parcours rando à télécharger. Derrière ce mook historique, on trouve un éditeur, Olivier Weyrich, des experts scientifiques comme Hugues Wenkin, Jean-Paul Marthoz, Philippe Carrozza, Luc De Vos….

1944 Bastogne s’inscrit dans un projet de presse de deux ans. Le premier numéro vient de paraître et il sera suivi par trois autres à un rythme semestriel sur ces années 2019 – 2020.

Et Weyrich inventa le mook historique belge, 18 février 2019, https://pub.be/fr/et-weyrich-inventa-le-mook-historique-belge/

 

1944 | Bastogne, à la veille du choc est disponible en librairie et sur notre e-shop au prix de 20€.

Partager :